fbpx

La hache de survie

“Votre meilleur chance de survie sur le territoire des loups.”

La hache de chasseur-trappeur possède plusieurs dénominations. De nos jours, la plus utilisée est probablement hache de bushcraft, mais il existe aussi le terme de hache de survie.

Sommaire :

  1.  L’histoire de la hache de survie
  2.  Les caractéristiques
  3.  Résumé

La hache de campeur-trappeur s’assimile à la période de la colonisation de l’Amérique du nord (jusqu’au vingtième siècle) puisqu’elle était l’outil préféré de ses acteurs.

Où la survie primait sur la vie, le moindre faux pas pouvait entrainer des complications en tous genres et le choix de l’quipement était un facteur déterminant de la réussite d’une mission.

1. L' Histoire de la hache de survie

Les colons utilisaient des objets fiables face aux différents défis du grand ouest américain.

 

C’est une évolution directe de la Francisque puisqu’elle a été amené par les colons européens pour servir les mêmes fonctions. En effet, à l’aube de la conquête de l’ouest, les aventuriers les plus expérimentés cherchaient tout d’abord à survivre le plus efficacement dans un système inconnu, où répondre à “quel outil choisir pour survivre?”.

 

 

Les facteurs internes et externes à analyser sont nombreux lorsqu’on trappe et campe. L’ optimisation de l’équipement est probablement le facteur interne qui détermine le plus les chances de survie, c’est pourquoi choisir des outils multi-fonctions.

Outil de secours, de découpe, de casse, marteau, arme, la hache de bushcraft possède beaucoup d’avantages pour survivre.

Hache de bushcraft après l'effort

2. Les caractéristiques

 

Pour la survie, la hache doit être polyvalente.Il n’était pas rare de posséder deux haches de ce type selon différents tailles et poids pour servir plus de fonctions selon les diffèrentes situations.

Pour le lancer, il est important d’avoir un objet maniable et relativement lourd, afin de pouvoir chasser ou se défendre contre un animal (comme un ours!).

Une lame de bushcraft mesure entre 10 et 20 centimètres

une hache de chasseur-trappeur pouvait être forgée en fer ou en acier.

Le manche quant à lui est depuis toujours fait de bois. Bien souvent en fonction de ceux présents dans l’éco-système. A l’image de la francisque, le manche doit être taillé dans un bois solide mais assez souple pour encaisser les coups donnés.

Selon la taille et les matériaux, ce type de hache peut voir son poids varier de 200 grammes à 1,3 kilo. Le poids reste quand même porté vers le fer pour permettre à la hache de faire marteau. 

Le manche, selon la taille de sa tête, varie entre 45 et 60 centimètres. Assez courte pour pouvoir être portée à la ceinture mais pas encombrant et rapide à sortir.

La hache est reconnaissable à la forme droite du manche et à la forme d’un coté lame et d’un autre marteau du fer.

Sa force réside dans sa résistance aux épreuves et sa polyvalence.



3. Résumé

Lors d’un voyage de plusieurs jours où la survie est un facteur déterminant, ou simplement lors d’une balade en forêt, l’équipement doit être optimale et fiable. Grâce à ses atouts multiples (de découpe, de taille, d’appui, de chasse, de défense ou même de cuisine), la hache de bushcraft est l’outil à choisir si vous ne pouvez en transporter que quelques un. 

 La hache de survie est un de ces atouts qui permettront à l’aventurier de traverser la forêt et d’en sortir vivant.

Remerciements:

  • https://pixabay.com